Le Cénaldi est le représentant de l’amont agricole
au sein de l’Unilet, l’interprofession des légumes en conserve et surgelés.
À ce titre, il joue le rôle privilégié d’interface vis-à-vis
des industriels présents en France, regroupés au sein de la FIAC
(Fédération française des Industries d'Aliments Conservés).

 
 
 

19

ORGANISATIONS DE PRODUCTEURS

COLLÈGE DES PRODUCTEURS

8

GROUPES INDUSTRIELS

COLLÈGE DES INDUSTRIELS

INTERPROFESSION

DU PRODUCTEUR A L’ORGANISATION DE PRODUCTEURS

Le Cénaldi compte 19 organisations membres,
regroupant chacune des producteurs qui ont choisi 
de commercialiser collectivement leur production.
Elles réunissent au total 4 020 producteurs de légumes pour l’industrie.
Ces organisations fonctionnent avec transfert de propriété,
c’est-à-dire qu’elles achètent leurs légumes aux producteurs
et les revendent à l’industriel.
Le transfert de propriété se fait à la sortie du champ ou à l’entrée de l’usine.
L’organisation de producteurs mutualise les résultats économiques
entre les producteurs au travers d’une caisse de péréquation.
L’organisation de producteurs fournit à ses adhérents un suivi technique
qui les accompagne, du choix de la parcelle jusqu’à la récolte.

DE L’ORGANISATION DE PRODUCTEURS À L’INDUSTRIEL

Sous forme d’un contrat préalablement négocié (avant la campagne) entre l’OP et son client industriel, chaque élément de la production est scrupuleusement passé en revue et mis par écrit. On y trouve notamment (conformément au guide interprofessionnel de bonnes pratiques contractuelles) des indications de :

Volumes de production (définis en fonction des besoins industriels, selon les stocks et débouchés)

Rendement prévisionnel de la campagne

Surfaces à emblaver correspondantes

Cahier des charges technique et qualitatif

Prix fixe négocié

Conditions de prise en charge des aléas de production

 
 
 

LES AVANTAGES D’UNE TELLE ORGANISATION

S’organiser en filière permet aussi bien de protéger les producteurs que les industriels.
En effet, si les débouchés et revenus des agriculteurs sont garantis en premier lieu,
les industriels peuvent, de leur côté, s’assurer une récolte adaptée à leurs besoins spécifiques,
livrée selon un planning d’approvisionnement précis avec un coût de matière première sécurisé,
une visibilité et une traçabilité totales sur toute la chaîne,
aussi bien pour eux que pour le consommateur final.

L’organisation des producteurs favorise le développement de pratiques vertueuses :
désherbage mécanique dès que les conditions pédoclimatiques le permettent ;
semis de précision et systèmes de guidage sur pulvérisateurs ou épandeurs d’engrais ;
engagement dans des démarches de certification
ou dans l’agriculture bio (3% des surfaces des légumes d’industrie, chiffre en croissance).

ÉCONOMIE DE LA FILIÈRE

250

MILLIONS €

CA AGRICOLE

6000

 

EMPLOIS À L'AVAL

1 exploitation cultivant une quinzaine d’hectares de légume
génère 1,5 emploi dans le reste de la filière

La France est :

1

Le 1er fabricant européen

de légumes appertisés

(hors tomates et champignons)

4

Le 4ème fabricant européen

de légumes surgelés

CONSOMMATION

588 800 t

À DOMICILE

Légumes appertisés

55 %

Légumes surgelés

45 %

310 900 t

EN RESTAURATION

Légumes appertisés

18 %

Légumes surgelés

82 %

6 KG / AN / HABITANT

À DOMICILE

97 % de foyers acheteurs

EN RESTAURATION

70 % des volumes en restauration collective

30% des volumes en restauration commerciale

8 KG / AN / HABITANT

À DOMICILE

81 % de foyers acheteurs

EN RESTAURATION

76 % des volumes en restauration collective

24% des volumes en restauration commerciale

EXPORTS

La France est aujourd’hui :

2

Le 2ème

exportateur mondial

de pois appertisés

3

Le 3ème

exportateur mondial

de haricots appertisés

2

Le 2ème

exportateur mondial

de haricots surgelés

4

Le 4ème

exportateur mondial

de pois surgelés

BALANCE COMMERCIALE

Le développement des exports de pois et haricots frais
pour la transformation dans des usines à l’étranger progresse chaque année.

LES TENDANCES

MOINS DE LÉGUMES POUR L’APPERTISATION ET PLUS POUR LA SURGÉLATION

Dans les surfaces emblavées, on constate une hausse de la production de légumes destinés à la surgélation et la modification des espèces et variétés cultivées à cet effet.

STAGNATION DE LA PRODUCTIVITÉ SUR LES LÉGUMES LES PLUS IMPORTANTS (pois, haricots)

Forte variabilité annuelle des rendements liée aux aléas climatiques et sanitaires.

ÉROSION DE LA CONSOMMATION DE LÉGUMES APPERTISÉS

Surtout en restauration :
-7% en 2 ans.

BAISSE RÉGULIÈRE DES EXPORTATIONS EN LÉGUMES APPERTISÉS

LES ENJEUX

MAINTENIR L’ATTRACTIVITÉ DE LA PRODUCTION

Garantir l’accès à des moyens de protection des cultures

Développer et garantir l’accès à l’eau d’irrigation

Garantir un prix rémunérateur

GARDER DES USINES SUR LE TERRITOIRE

Pérenniser la compétitivité des usines françaises

Valoriser l’utilisation du logo Fruits et Légumes de France

Développer les marchés à l’exportation

MAINTENIR LA COMPÉTITIVITÉ DE LA PRODUCTION

Développer la recherche et l’expérimentation sur la protection des cultures sur les pratiques plus respectueuses de l’environnement, sur l’adaptation des produits à la demande industrielle

Soutenir les producteurs dans l’acquisition d’équipements et la mise en oeuvre de nouvelles pratiques

DÉVELOPPER LA CONSOMMATION DE LÉGUMES EN CONSERVE ET SURGELÉS

Défendre leur image et leur intérêt

Soutenir les démarches de communication

Répondre aux nouvelles demandes des consommateurs

DES QUESTIONS ?

Besoin de plus d’informations ?

 
 
 
44, rue d’Alésia 75682
Paris Cedex 14

CONTACTEZ-NOUS !

44, rue d’Alésia

75682 PARIS

Cédex 14

01 53 91 45 32

#cenaldi